Nos coordonnées

1-1349 ch. de La Vernière,
L'Étang-du-Nord (Québec), G4T 3G1.

Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Téléphone : 418-986-3083
Télécopieur : 418-986-4277

Liste d'envoi d'Arrimage - abonnementCalendrier culturel : quoi faire aux Îles?Devenez adepte d'Arrimage sur FacebookAbonnez-vous au fil de nouvelles RSS d'Arrimage

Recherche

Julien L

Crédit photo : La Fabrique Culturelle

C’était au tour de Julien Livernois de répondre à nos questions cette semaine. Il est un artiste en art visuel et photographe multidisciplinaire. Il réalise des photographies de coques de bateau qu’il monte sur des supports en bois pour leurs donner une allure de tableaux peints. Vous pouvez voir ses œuvres à sa salle d’exposition La Mémoire et la Mer, au 41 chemin Bourgeois à Bassin du mardi au samedi de 11 h à 17 h.

 

  1. Le principal trait de votre caractère?
    Je suis très Scorpion. Moi les affaires du zodiaque, j’croyais pas trop à ça. Pis à moment donné quelqu’un m'était arrivé avec ma description pis… c’est pas nécessairement beau, mais c’est vraiment moi. Ouais, un scorpion c’est moi. J’ai une idée pis je fonce en me sacrant un peu des autres. Tsé j’ai tout fait ma maison tout seul. Une vraie machine! Fais que j’suis un scorpion. J’suis sauvage, fonceur, travaillant, un peu égoïste. J’ai pas trop de considération pour les autres, ça c’est pas beau. Mais ça permet de faire plein d’affaires.
  1. Votre occupation préférée?
    Surfer des vagues en planche à voile. Dans des grosses conditions, ça veut dire pas vraiment l’été. C’est plus printemps, automne. Moi les tempêtes pis que j’suis tout seul au large avec mon p’tit kit, je tripe!
  1. Votre rêve de bonheur?
    Mon rêve de bonheur… c’est pas mal ça que je vie j’te dirais. J’suis bien entouré, j’ai une blonde super, j’ai deux petites jumelles incroyables. J’ai construit la maison à mes parents juste à côté d’chez nous. Fait que j’suis super bien entouré, une qualité de vie exceptionnelle, un super spot, j’suis le boss de ma job, ça marche bien. C’est pas mal ça le bonheur.
  1. Quel serait votre plus grand malheur?
    Ça serait de perdre genre une jambe, un bras, une main ou d’quoi d’même. Il faut vraiment que j’bouge. J’suis souvent blessé, j’ai toujours des petites affaires pis j’suis pas capable d’être arrêté, ça me fait capoter. Tout le temps cassé de partout. Moi si j’peux pas me servir de mes mains, je capote. J’vais souvent sacrifier mon bien-être physique pour mon bien-être mental. Tsé j’ai mal au dos, mais y a des bonnes conditions de planche, ben j’y vais pareille. J’ai d’la misère à marcher pour me rendre dans l’eau, j’fais ma ride. Pis quand j’sors de l’eau j’suis comme : « Ah! On dirait que ça m’a débloqué quelque chose. » Le physique mange une claque, mais c’est important mentalement.
  1. Le pays où vous désireriez vivre?
    Ben c’est pas mal ici. J’ai vraiment pas la fibre de voyage. Je n’tripe pas tant sur la découverte. Tsé j’aime pas le monde, c’est pour ça que je reste tout seul dans l’bois aussi. Je n’tripe pas sur le monde, si j’veux en voir c’est moi qui sort. Je suis sélectif dans mes affaires. Je suis vraiment bien chez nous, j’aime ça travailler sur mon environnement. Pis les Îles, c’est l’beat à deux vitesses j’aime bien ça. On a hâte que l’été arrive, pis il se passe de quoi. T’es pas juste en région pogné tout seul. T’as l’monde qui débarque, c’est l’fun. Pis après ça le monde s’en va pis tu retrouves ta tranquillité.
  1. La fleur que vous aimez?
    J’aime bien faire pousser toutes sortes de plantes, des variétés de pavots pis de pivoines, pis d’affaires flyé. Cette année, c’est vraiment mauvais. Par exemple, on a eu un printemps pourri pis y a rien qu’a vraiment marché. Mais ma préférée, c’est la capucine. J’tripe vraiment là-dessus, pour les manger surtout. Plus t’attends, genre à l’automne, c’est plus piquant, un peu sucré.
  1. Ce que vous détestez par-dessous tout?
    Le monde pas fiable. Il y a rien qui m’fasse plus enrager que ça. Du monde en retard aussi. Tsé j’organise une game de hockey, y en a 25 qui veulent jouer, y en a 20 qui disent qu’ils vont venir pis là y en a deux trois qui sont pas là, mais qu’ont pas averti. Ça prive les autres de jouer, ça débalance les patentes, J’ai souffert de ça toute ma vie le monde pas fiable. Moi je suis très très ponctuel. 
  1. Votre état d’esprit actuel?
    Une espèce de calme pis de satisfaction j’te dirais. Toute la vie va bien, c’est ben ben smooth. La job va bien, la famille va bien, tout le monde est content, tout le monde est en santé. Y a ça, pis en arrière y a comme un fond de : Y va-tu venter? Faut que je prenne mes filles à telle heure. Un espèce de beat de vie normale avec les horaires, les rendez-vous, les obligations pis toutes sortes d’affaires qui trottent toujours en arrière. Mais c’est surtout le cool qui prend le dessus.
  1. Votre devise?
    J’ai pas vraiment de devise. Mais en général, c’est un peu de te faire confiance. Tsé les gens me disent : « j’ai un petit chalet, j’aimerais ça avoir un deuxième étage. Peux-tu me faire ça ? » J’ai jamais fait ça, mais je dis : « Ouais, ouais, j’vais te faire ça. » Pis tu fais des recherches, tu t’angoisses la nuit. Mais tu t’lances dedans pis finalement tu fais une super belle job. Pis c’est d’même que t’apprends je trouve, d’accepter des jobs ou des défis où t’as pas les compétences sur papier. Donne ton nom, vas-y pis tu verras bien ce qui arrivera.
  1. Votre saison préférée?
    L’automne définitivement, y a ben du monde qui tripe sur le printemps. Mais moi c’est pas ça. Moi c’est l’automne, chandail de laine, p’tit potage sur le feu. Pis c’est la saison du vent. Aussi, toutes les photos de bateau. Avec ma job, quand je prends les photos, c’est tout à l’automne que ça s’passe. Je suis un tripeux d’hiver aussi pis l’été j’en profite en masse.

***

Julien Livernois est un artiste originaire de la grande région de Montréal et vit aux Îles-de-la-Madeleine depuis maintenant seize ans. Sa fibre artistique lui vient de son père, lui-même artiste. Petit, il passe beaucoup de temps dans l’atelier de celui-ci. Plus tard, il étudie en art au cégep puis commence un baccalauréat, toujours  en art, avant de laisser tomber pour jouer de la musique.

Après avoir roulé sa bosse comme musicien, il commence à ressentir un besoin de changement. C’est finalement après quelques visites, qu’il décide de s’installer aux Îles pour de bon. C’est ainsi qu’il commence à prendre des photos de paysages. Puis, de coques de bateaux. N’ayant jamais eu de formation de photographe, mais muni d’une grande polyvalence, son caractère de fonceur le pousse à développer un projet qu’il a en tête, connu aujourd’hui sous le nom de : La Mémoire et la Mer.

 

Son site web : https://julienlivernois.com/
Page Facebook : https://www.facebook.com/lamemoiretelamer/

 

Pour plus de nouvelles...

Consultez les archives des nouvelles d'Arrimage, ou effectuez une recherche dans notre site.

Calendrier culturel

Octobre 2018
D L Ma Me J V S
1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31

Quelques mots sur Arrimage

Arrimage, Corporation culturelle des Îles-de-la-Madeleine regroupe plus de 200 artistes, artisans et organisations autour du développement et de la promotion des arts et de la culture des Îles-de-la-Madeleine.

En savoir plus...

La culture qu'on sème (bannière)

Bannière : Fonds de développement culturel des Îles-de-la-Madeleine

Circuit des arts des Îles-de-la-Madeleine

 
haut de page

Logo : Gouvernement du Québec, partenaire d'Arrimage Logo : Municipalité des Îles-de-la-Madleine, partenaire d'Arrimage Logo : Tourisme Îles de la Madeleine, partenaire d'Arrimage

arrimage-im.qc.ca, site Web d'Arrimage, Corporation culturelle des Îles-de-la-Madeleine, tous droits réservés.

1-1349 ch. de La Vernière, L'Étang-du-Nord (Québec), G4T 3G1.
Téléphone : 418-986-3083. Télécopieur : 418-986-4277.
Nous écrire.